Projet : PARA

previous up next contents
Précédent : Le join-calcul Remonter : Résultats nouveaux Suivant : Concurrence et sécurité


   
Détections des cycles de miettes distribués



Participant : Fabrice le Fessant.

En collaboration avec le projet SOR, F. le Fessant participe au développement de ramasse-miettes distribués, et particulièrement à l'extension du système des Stub-Scion Pair Chains (SSPC) par un détecteur de cycles de miettes distribués. Un premier détecteur a été développé lors de l'implémentation des SSPC dans le language Objective Caml (SSPCaml). Ce détecteur est basé sur un algorithme de ramasse-miettes pour multi-processeurs de J. Hughes. Cet algorithme a été substantiellement modifié pour permettre la détections des cycles de miettes distribués dans les systèmes asynchrones et sensibles aux pannes, tels que les systèmes à large-échelle comme Internet. Ce travail a été publié à PLDI'98. [[5]]

Dans le cadre de l'implémentation de JoCaml, un second détecteur de cycles a été développé. Ce détecteur est basé sur trois nouvelles techniques de propagation de marques lors des traçages locaux: une première technique, appelée marquage min-max, consiste à réunir les traces locales par paires pour détecter les confluences de marques différentes. Ce mécanisme permet de détecter les cycles les plus simples. Une seconde technique, appelée sous-génération, doit être utilisée pour les cycles complexes. Cette technique consiste à recouvrir une partie du graphe cyclique par un graphe acyclique, pour supprimer les sous-cycles. Lors de ce processus, une variante optimiste du back-tracing est utilisée pour trouver les arcs du graphe acyclique. Ces trois techniques rendent l'algorithme simple à implémenter (il est actuellement utilisé dans la version de travail de JoCaml), économe en ressources et adapté aux réseaux large-échelle. Ce travail a fait l'objet d'une soumission à PODC'99.



previous up next contents
Précédent : Le join-calcul Remonter : Résultats nouveaux Suivant : Concurrence et sécurité