Projet : ACACIA

previous up next contents
Précédent : Serveur de connaissances sur le Remonter : Résultats nouveaux Suivant : Aide à la modélisation et


Sous-sections


   
Acquisition des connaissances, multiexpertise et ingénierie concourante

Mots clés : acquisition de connaissances, capitalisation des connaissances, serveur de connaissances, mémoire d'entreprise, ingénierie concourante, conception coopérative, graphe conceptuel, CommonKADS, World Wide Web, travail coopératif, conflit, système multiagents .

Résumé :

L'objectif de ces travaux est d'offrir des modèles, outils et méthodes pour aider le cogniticien à acquérir des connaissances à partir de plusieurs experts, et pour aider au travail coopératif, en particulier dans le cadre d'une tâche de conception concourante.

Gestion de multiples points de vue dans les graphes conceptuels



Participants : Myriam Ribière, Rose Dieng.

Mots clés : graphe conceptuel, point de vue .

Ces travaux se déroulent dans le cadre de la thèse de Myriam Ribière et du projet GENIE, thème 3. Nous avons implémenté l'architecture proposée l'année dernière pour la gestion de multiples points de vue. L'implémentation a donné lieu à quelques extensions de la plate-forme COGITO en particulier pour l'expression et la manipulation de graphes du second ordre. Nous avons mis en place un module de gestion de points de vue qui se compose de trois types de graphes conceptuels : un type de graphe exprimant les points de vue entre deux types de concepts, un type de graphe permettant l'expression de relations de dépendance entre deux types de concepts situés sous des points de vues différents (inclusion, équivalence) ou le même point de vue (exclusion) et enfin un type de graphe permettant la multi-représentation d'un concept. Chacun de ces graphes, en création ou destruction, vérifie le maintien de la cohérence entre ce qui est exprimé dans le support, dans la base de graphes faits et le module de gestion de points de vue. Nous avons mis en place quelques primitives de gestion de multiples points de vue telles que l'extraction d'informations ou connaissances à travers l'expression du point de vue de l'utilisateur [[30]]. Nous sommes en train de réaliser la synthèse de ces travaux dans le cadre de la rédaction de la thèse de Myriam Ribière.

De plus afin de valider les choix d'expression de la notion de point de vue dans les graphes conceptuels, nous avons étudié l'utilisation d'un telle structuration des connaissances dans l'élaboration d'une mémoire d'entreprise en conception concourante que nous avons appelé mémoire d'entreprise virtuelle [[29]]. Ce travail a été réalisé en collaboration avec Nada Matta.

Comparaison entre graphes conceptuels



Participants : Stefan Hug, Rose Dieng.

Mots clés : graphe conceptuel, point de vue, multiexpertise, ontologie .

Nous avons publié à ECAI'98 [[21]] et à ICCS'98 [[20]] nos travaux sur l'outil MULTIKAT qui offre un algorithme permettant de comparer des graphes conceptuels représentant les connaissances de plusieurs experts et de les intégrer en adoptant différentes stratégies d'intégration. L'algorithme de comparaison entre ontologies décrites dans le formalisme des graphes conceptuels comprend deux phases : une comparaison basée sur la terminologie et une comparaison basée sur le contexte [[21]]. Ces travaux peuvent être appliqués à la comparaison d'ontologies quand celles-ci sont décrites dans le formalisme des graphes conceptuels. Différentes stratégies d'intégration entre graphes conceptuels sont décrites dans [[20]].

Mémoire de projet pour la conception concourante



Participants : Nada Matta, Myriam Ribière.

Mots clés : ingénierie concourante, conception coopérative, mémoire d'entreprise, mémoire de projet, conflit, point de vue .

Dans la conception concourante, plusieurs concepteurs de différentes spécialités (que nous appelons aussi participants) coopèrent pour concevoir un système (appelé artefact) [Kle96]. Deux types de connaissances sont utilisées dans cette conception : des connaissances individuelles ou privées propres à chaque concepteur et des connaissances partagées entre les différents participants. Nous distinguons deux types de tâches principales : individuelle et coopérative dans la conception concourante.

Notre objectif est de réaliser une mémoire de projet en conception concourante principalement par la représentation des traces de projets passés. Nous avons pour cela à partir de chaque tâche du cycle de conception, étudié les connaissances cruciales nécessaires aux concepteurs. La réutilisation de ces éléments de connaissances dans un futur projet pourra alors permettre de comprendre certaines décisions de conception d'un projet passé et avoir une incidence sur le projet courant [[27]]. C'est dans ce cadre que nous avons défini les différentes parties de cette mémoire que nous appelons mémoire d'entreprise virtuelle. Nous avons déterminé les moyens d'accès aux connaissances stockées dans celle-ci.

Nous avons donc choisi l'utilisation d'une représentation en multiples perspectives ou points de vue permettant de décrire les connaissances partagées des différents concepteurs provenant de différentes spécialités. Dans ce cadre, nous avons proposé l'utilisation de la gestion de points de vues dans les graphes conceptuels, étudiée dans notre équipe [RD97], pour la représentation et l'indexation d'un état de l'artefact, ainsi que pour l'indexation des propositions de conceptions émises par les différents participants [[29]].

Gestion de multiples points de vue en ingénierie concourante



Participants : Myriam Ribière, Nada Matta.

Mots clés : ingénierie concourante, conception coopérative, mémoire d'entreprise, mémoire de projet, conflit, point de vue .

Nous avons proposé l'utilisation des graphes conceptuels pour la gestion d'une mémoire de projet en conception concourante. Nous proposons de garder une trace du processus de conception à travers les différentes versions de l'artefact élaboré dans le cycle de conception. L'artefact, correspondant aux connaissances partagées des différents concepteurs, est représenté à l'aide de graphes conceptuels. L'utilisation des points de vue conjointement à l'utilisation des graphes est nécessaire pour la représentation des connaissances des différents experts, et permet d'obtenir une représentation accessible (pour aider à l'extraction de connaissances) et évolutive (afin de pouvoir représenter des connaissances incomplètes et évolutives) [[27],[28]].



previous up next contents
Précédent : Serveur de connaissances sur le Remonter : Résultats nouveaux Suivant : Aide à la modélisation et