Projet Para

previous up next contents
Précédent : Résultats nouveaux Remonter : Projet PARA, Parallélisme Suivant : Actions régionales, nationales et internationales



Actions industrielles

Qualification du vol 502 d'Ariane 5



Participants : Alain Deutsch , Damien Doligez , Georges Gonthier , Jean-Jacques Lévy


En décembre 1996, sur la recommandation de G. Kahn, membre de la commission d'enquête de l'échec du vol 501, nous avons formé un groupe d'expertise du code embarqué d'Ariane 5, en collaboration avec l'Aérospatiale. Outre les participants du projet PARA précédemment cités, nous avons aussi fait appel à F. Rouaix (projet CRISTAL) et M. Skubiszewski (projet RODIN). Notre correspondant à l'Aérospatiale était M. Turin.

Pendant 9 mois, les 3 parties du logiciel embarqué ont été examinées de manière ascendante, c'est à dire sans grande connaissance de l'environnement, mais en se concentrant sur les idiomes de programmation et les problèmes de concurrence. Le logiciel de plus de 80000 lignes de code contient 3 grandes parties réalisées respectivement par l'Aérospatiale (les Mureaux), Matra (Toulouse) et Sextant Avionique (Chatellerault). Notre groupe a participé aux 3 commissions de qualification correspondantes du vol 502. L'informatique a fonctionné avec succès au cours de ce vol en octobre. Notre travail est consigné dans un rapport de fin de contrat, interne à l'Aérospatiale. Un article, signé par A. Deutsch, G. Gonthier et M. Turin, parait dans la revue «pour la Science» de janvier 1998.

Sur la plus grande partie du code, écrite en Ada 83, un outil automatique a été développé très rapidement en janvier par A. Deutsch, cf §[*], en reprenant un travail précédemment réalisé pour le langage C. Notre groupe a aussi contribué à l'amélioration de parties système, écrites en assembleur, et à la description d'états d'un système réactif par automates.

Industrialisation de l'analyseur IABC



Participant : Alain Deutsch


Après le succès de l'expérimentation en grandeur réelle de l'utilisation de l'analyseur statique IABC pour Ariane 5, une tentative d'industrialisation est bien avancée auprès des sociétés Simulog et Vérilog. Ceci nécessite la réécriture d'une partie du code, utilisant par exemple des logiciels publics, et semble particulièrement intéresser les utilisateurs de l'aéronautique et du spatial à condition de passer la norme DO-178B.



previous up next contents Précédent : Résultats nouveaux Remonter : Projet PARA, Parallélisme Suivant : Actions régionales, nationales et internationales