previous up next top index
Précédent : L'interaction explicative comme situation de Remonter : Modélisation de l'interaction explicative et Suivant : Actions industrielles


Les processus de référence dans l'interaction entre « correspondants ».

Dans la conversation, les interlocuteurs collaborent dans leur manière de faire référence. C'est ce qu'ont montré Clark et Wilkes-Gibbs (1986), qui ont ainsi modélisé la référence comme un « processus d'acceptation » dirigé par le « principe de responsabilité mutuelle ». La communication dans les « news » étant souvent comparée à la conversation, on pourrait penser que le modèle conversationnel de la référence est celui qui s'applique le mieux aux « news ». Nous avons réalisé une étude empirique des pratiques référentielles des rédacteurs de « news » qui montre au contraire qu'un « modèle de la correspondance » est plus approprié. Dans le modèle que nous proposons [14, 16], les rédacteurs de « news » coopèrent dans la référence en jouant des jeux de correspondance  : ils échangent des « courriers », en établissant et en entretenant des correspondances (ex. : appariement, symétrie, parallélisme) entre leurs représentations et processus respectifs. Dans le modèle, la référence est guidée par la « prise de valeurs et de modèles de référence ». Nous avons tiré plusieurs implications du modèle de correspondance pour la (re-)conception des interfaces de systèmes de « news », implications qui sont aussi valables pour les interfaces de modules explicatifs.