previous up next top index
Précédent : Extensions de la méthode CommonKADS Remonter : Acquisition des connaissancesmultiexpertise et Suivant : Gestion de multiples points de


Gestion de conflits en ingénierie concourante : CREOPS

 

Participants : Christophe Cointe, Olivier Corby

Mots-clés : ingénierie concourante, conception coopérative, travail coopératif, conflit, Java, système multiagents

Nous nous plaçons dans le cadre méthodologique du thème 3 (« Mémoire technique ») du projet GéNIE  : modélisation des problèmes de coopération et de négociation dans la conception concourante, avec comme support la méthodologie COMMONKADS. Nous étudions l'implémentation de mécanismes de négociation et de gestion de conflits pour des problèmes de conception sur une plate-forme à objets distribués avec de multiples points de vue : la plate-forme du thème 5 du projet GéNIE.

Nous avons étudié plus spécifiquement la modélisation de l'activité de gestion de conflits dans un processus de conception coopérative. Exploitant la typologie de conflits types décrite plus haut (section 3.3.1 ), nous avons modélisé et mis en oeuvre un mécanisme de gestion de conflits et de négociation associés à la résolution d'un type de conflit répertorié dans notre typologie. Nous nous sommes basés sur les travaux déjà effectués sur les systèmes multiagents et la multiexpertise, ainsi que sur les travaux concernant la gestion de conflits dans le domaine de la conception coopérative et, plus particulièrement, de la conception concourante. De plus, du fait du grand nombre possible de types de messages échangés lors d'une activité de conception, il nous a semblé utile de posséder un niveau d'abstraction supérieur dans la communication. Dans ce but, nous avons choisi le langage KQML (Knowledge Query and Manipulation Language) comme support à la communication entre « agents cognitifs ». KQML permettant à une application d'interagir avec un système d'agents cognitifs (humains ou logiciels) ou à plusieurs systèmes de partager des informations dans une activité de résolution coopérative de problème.

Nous avons prototypé, sous Sun-Java, un outil CREOPS2, fondé sur quelques principes de base concernant la représentation et l'échange des informations entre concepteurs. CREOPS2 permet à un concepteur de représenter, de manipuler et de communiquer aux autres concepteurs les éléments de sa conception [10]. La représentation et la manipulation des propositions se font de façon graphique via une interface utilisateur. L'échange d'informations s'effectue via une interface de communication utilisant KQML et implémentée par des « sockets ».



previous up next top index Précédent : Extensions de la méthode CommonKADS Suivant : Gestion de multiples points de Remonter : Acquisition des connaissancesmultiexpertise et