previous up next top index
Précédent : Acquisition des connaissancesmultiexpertise et Remonter : Acquisition des connaissancesmultiexpertise et Suivant : Gestion de conflits en ingénierie


Extensions de la méthode CommonKADS pour l'ingénierie concourante

  Participants : Nada Matta, Olivier Corby

Mots-clés : capitalisation des connaissances, mémoire d'entreprise, ingénierie concourante, conception coopérative, World Wide Web, conflit, CommonKADS

Ces travaux se déroulent dans le cadre du projet GéNIE thème 3 (« mémoire technique »). Dans la conception concourante, plusieurs concepteurs de différentes spécialités (appelés participants) coopèrent pour concevoir un système (appelé artefact). Deux sortes de connaissances sont utilisées dans cette conception : des connaissances individuelles ou privées, propres à chaque concepteur et des connaissances partagées entre les différents participants. Des divergences (appelées conflits) peuvent apparaître entre les différents concepteurs, lors de l'intégration des parties de conception proposées. Une gestion de conflits est donc menée pour déterminer une solution, et progresser dans la conception de l'artefact.

Nous avons étendu la méthodologie COMMONKADS de façon à ce qu'elle supporte la tâche de conception concourante. Dans cette optique, nous avons analysé des aides pour guider la modélisation conceptuelle de cette tâche et surtout de la gestion de conflits entre les concepteurs. La modélisation conceptuelle consiste à mettre en évidence la nature des connaissances et leurs rôles, en travaillant donc au niveau « connaissance » de Newell. Nous avons étudié les différents modèles fournis pour la tâche de conception concourante dans la littérature, dans l'objectif de définir une bibliothèque de composants génériques pour la tâche de conception concourante et pour la gestion de conflits [23]. Ces composants peuvent alors être réutilisés pour construire un modèle conceptuel d'une application particulière. Nous avons aussi étudié la nature des conflits pouvant apparaître dans la conception concourante. Nous avons défini une typologie de conflits que nous avons exploitée pour indexer notre bibliothèque, de façon à aider l'utilisateur dans sa sélection des composants génériques pour les adapter à son application particulière. Nous avons développé une version formelle de la bibliothèque en utilisant le logiciel COKACE [11] (cf. section 3.2.1 ). Cette représentation permet d'exploiter une version informatique de la bibliothèque (d'où une consultation et une évolution plus rapide). Nous générons automatiquement à partir du programme source CML une version HTML de la bibliothèque rendue ainsi accessible à travers un serveur Web. Ceci permet de la faire partager par plusieurs cogniticiens et de valider son exploitation. Elle est disponible à l'URL http://www.inria.fr/acacia/Demo/CELIB. Nous avons analysé une partie de l'application FAHD de DASSAULT-Aviation pour évaluer les possibilités de réutilisation des méthodes et des modèles fournis dans la bibliothèque.



previous up next top index Précédent : Acquisition des connaissancesmultiexpertise et Suivant : Gestion de conflits en ingénierie Remonter : Acquisition des connaissancesmultiexpertise et