previous up next contents
Précédent : Actions nationales Remonter : Actions nationales et Suivant : Séjours de chercheurs

Actions internationales

Nous participons au réseau Capital Humain et Mobilité CONSOLE (CONstraint SOLving in Europe), créé en décembre 1994, sur la résolution de contraintes symboliques. Ce réseau fait intervenir les universités et les centres de recherches en informatique d'Orsay (Université : Jean-Pierre Jouannaud), Barcelone (Université : Robert Nieuwenhuis), Lille (Université : Max Dauchet), Imperial College (Mark Wallace), Padoue (Université : Moreno Falaschi), Sarrebrück (MPI : Harald Ganzinger).

Nous participons à un groupe de travail Basic Research Action d'ESPRIT qui, sous l'acronyme COMPASS et le titre a COMPrehensive Algebraic approach to System Specification et development, fait intervenir les universités d'Aarhus, Barcelone, Berlin, Braunschweig, Brême (Bernd Krieg-Brückner, coordinateur), Dresde, Edimbourg, Gênes, Lisbonne, Munich, Nancy, Orsay, Oslo, Oxford, Passau, ainsi que le LIENS, le Max-Planck Institut für Informatik à Sarrebrück, et l'Académie des sciences de Pologne.

Nous participons au groupe de travail Basic Research Action d'ESPRIT qui, sous l'acronyme CCL et le titre Construction of Computational Logics, fait intervenir les universités et les centres de recherche en informatique de Barcelone (Université : Fernando Orejas), Madrid (Université : Mario Rodriguez-Artalejo), Munich (Université : Tobias Nipkow), Nancy (INRIA-Lorraine : Claude Kirchner), Orsay (Université : Jean-Pierre Jouannaud), Sarrebrück (Université : Gert Smolka), Sarrebrück (Max Planck Institut : Harald Ganzinger) ainsi que la société COSYTEC (Mehmet Dincbas).

Nous participons également au réseau d'excellence COMPULOG qui regroupe de nombreux sites européens travaillant sur la programmation logique.

Nous coordonnons le réseau Capital Humain et Mobilité SOL, créé en septembre 93, sur la résolution de contraintes en nombres entiers et sur les domaines finis. Ce réseau fait intervenir les universités et les centres de recherche en informatique de Lisbonne (Université : Pedro Barahona), Munich (ECRC : Alexander Herold), Nancy (INRIA-Lorraine : Claude Kirchner), Orsay (Université : Evelyne Contejean), Porto (Université : Miguel Filgueiras).

Nous faisons partie du réseau IndusMind sur les preuves par induction regroupant des équipes européennes et américaines et subventionné par Esprit du côté européen.

Nous entretenons des liens étroits avec les universités de Kaiserslautern et de Sarrebrück qui sont des universités proches ayant un grand laboratoire de recherche en informatique, ainsi qu'avec le DFKI et le MPI. Il se trouve que nous travaillons sur des sujets très voisins : la réécriture et la déduction concurrente à Kaiserslautern avec Jürgen Avenhaus et Klaus Madlener, les algèbres à sortes ordonnées et les contraintes associées avec Gert Smolka à Sarrebrück, la preuve automatique avec Harald Ganzinger à Sarrebrück (Max Planck Institut).

La coopération NSF-INRIA avec l'Université d'Urbana-Champaign (Illinois, USA) se poursuit sur le thème de la résolution de contraintes et ses applications. Elle implique du côté américain N. Dershowitz, C. Liu et E. Reingold.

Une coopération NSF-CNRS avec l'Université de l'Etat de New York à Stony Brook a débuté sur le thème de la déduction avec contraintes et la parallélisation des preuves. Elle implique L. Bachmair et I.V. Ramakrishnan du côté américain. Dans ce cadre nous avons reçu la visite de plusieurs étudiants d'I.V. Ramakrishnan en septembre. D'autre part Laurent Vigneron a passé cette année à Stony-Brook comme post-doctorant.

Une coopération sur la réécriture et les algorithmes de filtrage a débuté avec l'Université de Houston, suite à une visite du professeur Rakesh Verma en juin et juillet.


previous up next contents
Précédent : Actions nationales Remonter : Actions nationales et Suivant : Séjours de chercheurs