Team Gamma

Members
Overall Objectives
Scientific Foundations
Application Domains
Software
New Results
Contracts and Grants with Industry
Dissemination
Bibliography

Section: Contracts and Grants with Industry

Pôle de compétitivité IOLS : maillage surfacique

Participant : Patrick Laug [ correspondant ] .

On considère ici le cas du maillage d'une surface, voire d'un volume défini par sa frontière surfacique. Dans un contexte de CAO, toute surface est généralement représentée par un assemblage de carreaux paramétrés. Notre objectif est de générer automatiquement un maillage de qualité (pour des calculs par éléments finis) à partir d'une surface ainsi représentée. Les maillages surfaciques ainsi générés peuvent être, au choix, « carreaux-dépendants  » (patch dependent ) ou « transcarreaux  » (patch independent ). Dans les maillages carreaux-dépendants, les frontières partagées par plusieurs carreaux sont imposées dans le maillage final de la surface. En d'autres termes, toute arête de la discrétisation d'une courbe interface est aussi une arête du maillage de la surface. Cette propriété peut être recherchée lorsque la courbe interface traduit une singularité géométrique (typiquement une ligne vive) ou lorsque la présence de ces carreaux a un sens physique particulier. En revanche, ce respect des contours des carreaux peut aboutir à la création de petites arêtes (par rapport à la taille spécifiée) ou d'éléments de qualité médiocre. Pour y remédier, une méthode consiste à construire dans un premier temps un maillage carreaux-dépendant, et d'utiliser dans un second temps des techniques de simplification de maillage pour produire un maillage transcarreaux.

Pour atteindre notre objectif de génération automatique de maillages de surfaces multicarreaux, l'approche retenue est basée sur le mailleur surfacique BLSURF. Pour prendre en compte la définition de la surface à mailler, ce logiciel doit pouvoir communiquer avec un système de CAO. Dans notre contexte, nous avons intégré BLSURF dans les plateformes OPEN CASCADE et SALOMÉ (voir figure 7 ). Ainsi, une API spécifique cad_occ.cxx a été développée (environ 900 lignes en langage C++). En outre, le logiciel BLSURF où cohabitaient deux langages de programmation (Fortran 90 et C) est à présent entièrement écrit en C pour améliorer la portabilité (après conversion d'environ 15 000 lignes de Fortran 90 en un nombre équivalent de lignes de C). Par cette approche, la première version de l'outil développé permet de générer automatiquement des maillages triangulaires carreaux-dépendants ou transcarreaux à partir d'une surface définie sous OPEN CASCADE. Dans une deuxième version en cours de développement, cet outil pourra également générer des maillages de quadrilatères obtenus par appariement de triangles.

Figure 7. Maillage surfacique d'un Airbus : surface définie sous OPEN CASCADE, maillage réalisé par BLSURF et stocké en mémoire via SALOMÉ.
laug-occ

previous
next

Logo Inria