Team Gamma

Members
Overall Objectives
Scientific Foundations
Application Domains
Software
New Results
Contracts and Grants with Industry
Dissemination
Bibliography

Section: New Results

Keywords : maillage de surface, site de données.

Site de données et comparateur de formes 3D

Participant : Eric Saltel [ correspondant ] .

Nous avons créé un site pour mettre à disposition les maillages de surface que nous utilisons à des fins de mise au point et de validation de nos logiciels. Par ailleurs, il est possible de construire des scénarios de calculs en combinant des objets sélectionnés dans ce site.

L'adresse du site est :

http://www-rocq1.inria.fr/gamma/gamma.php

Nous avons créé ce site pour mettre à disposition les maillages que nous utilisons soit à des fins de mise au point ou de validation de nos propres outils soit pour construire des scènes de calcul.

Par ailleurs, les objets du site sont marqués en indiquant si ils sont maillables par GHS3D, si ils sont remaillables par un de nos mailleurs de surface, si ils sont passés dans un intersecteur de surfaces (correction de surfaces ``fausses''), si ils sont correctement reconstruit à partir du nuage de points correspondant.

Les maillages sont dans leur format initial (.3ds, .obj, .wrl,....) et afin de faciliter leur lecture, ils sont toujours présents dans le format interne .mesh en vogue à GAMMA.

Plus de 65000 objets sont accessibles directement ou indirectement si le site de provenance n'autorise pas la rediffusion. En 1 an et 1/2 il a eu 400000 downloads ce qui fait une moyenne de 700 downloads par jour.

Le site de données de maillage ayant atteint cette taille (plus de 65000 objets), il n'était plus possible de garantir le classement des objets (cela était fait à la main). Nous avons donc créer un programme de comparaison de formes en 3D. Différentes méthodes ont été essayées. Toutes ces méthodes partent d'un maillage en 3D sur lequel nous faisons les operations suivantes:

Sur les données ainsi obtenues nous avons essayé plusieurs methodes qui sont de 2 types:

La première méthode consiste à compter les points communs à 2 objets (O1 et O2) Pour cela nous essayons plusieurs rotations de l'objet O2 autour de son centre de gravité avec une renormalisation à chaque essai. Ceci permet de calculer 2 valeurs de ressemblance D(O1,O2) et D(O2,O1), D(O1,O2) est le nombre de voxels communs rapporté au nombre total de voxels de O1, D(O2,O1) est ce nombre rapporté au nombre total de voxels de O2. Nous prenons la plus grande ressemblance.

Pour la seconde méthode, nous avons fait 4 essais:

Pour toutes ces méthodes nous sauvons le vecteur des valeurs absolues des coeficients de Fourier. La comparaison entre 2 objets se fait en prenant le produit scalaire de ces vecteurs (en norme L2) Ceci permet de calculer 2 valeurs de ressemblance D(O1,O2) et D(O2,O1), Im3 ${D(O1,O2)=1-\#8214 v1-v2\#8214 }$ rapporté à Im4 ${\#8214 v1\#8214 }$ Im3 ${D(O1,O2)=1-\#8214 v1-v2\#8214 }$ rapporté à Im5 ${\#8214 v2\#8214 }$ Nous choisissons la plus grande ressemblance.

Ce programme nous a permis de trouver de nombreuses erreurs de classement dans la base d'objets. De nombreux doublons ont aussi été détectés car les objets pris dans différents sites WEB sont souvent renommés a l'insu du créateur original.

Les résultats du programme de comparaison sont en ligne sur le site, pour chaque objet nous affichons les objets de sa classe les plus similaires selon chacune des méthodes. Ceci permet de se faire une idée juste de la pertinence de ces méthodes.


previous
next

Logo Inria