Esterel multiphases



Participant : Loïc Henry-Gréard.

Mots clés : Esterel, HDL .

Malgré sa proximité naturelle avec les circuits digitaux synchrones, Esterel manque parfois de constructions syntaxiques familières aux ingénieurs du domaine. Des extensions ont été proposées récemment par Gérard Berry et Mike Kishinevsky de la société Intel. Cette année Loïc Henry-Gréard a étudié dans le cadre de sa thèse une extension d'expressivité du langage autorisant la division de la réaction en plusieurs phases distinctes, et les techniques de synthèse matérielle correspondantes à base de «transparent latches». Un exemple particulier est celui de programme pouvant réagir aux deux fronts, montants et descendants, de l'horloge de base.

Loïc Henry-Gréard a été récemment embauché par la société Intel à Portland.