Co-réference événementielle

Les travaux pré-cités sur la coréférence événementielle portent sur la description et l'analyse linguistique des discours concernés. L'étape suivante a consisté à formaliser ces données afin de les rendre opérationnelles dans un système de compréhension. Le cadre retenu est celui de la SDRT (Segmented Discourse Representation Theory, (Asher 1993)). La formalisation des données sur la coréférence événementielle a amené à poser de nouvelles relations de discours et à établir de nouveaux mécanismes dans la SDRT (Danlos & Gaiffe 2000)