Modèles informatiques et linguistiques du dialogue homme-machine

L'une des caractéristiques des recherches que nous menons est qu'il est impossible d'isoler une composante spécifique du traitement du langage. A ce titre, tout élément d'analyse, qu'il porte sur le niveau lexical, syntaxique ou sémantique doit s'intégrer dans une vision plus large permettant in fine l'interprétation de l'énoncé courant de l'utilisateur et la gestion des réponses qui lui sont fournies (lancement d'une action, message de réponse etc.). Depuis plusieurs années, notre projet a placé le phénomène de la référence au sens large au centre de cette notion d'interprétation. Ceci nous a en particulier conduit à proposer un modèle original centré sur la notion de contraste (toute opération de référence isole une entité qui peut être distinguée d'autres entités similaires). Cette année, nous avons poursuivi cette approche en développant plus particulièrement les aspects suivants :