previous up next contents
Précédent : Architectures spécialisées pour Remonter : Études d'applications Suivant : Algorithmes et architectures

Architectures pour la compression de données, le cryptage, et les codes correcteurs

Mots clefs : compression, code correcteur, corps finis, cryptage Participants : Patrice Quinton , Yannick Saouter

Les techniques de traitement de données offrent des perspectives très intéressantes au niveau industriel. En effet, les codes correcteurs sont utilisés en communication depuis toujours, la compression commence à être intégrée directement au niveau des systèmes de stockage et les problèmes de sécurisation permettent de prévoir une utilisation future importante de la cryptographie. Il est donc intéressant d'étudier des circuits dédiés pour ces algorithmes. En 1995, nous avons inventé un multiplieur sur le corps de Galois à 256 éléments qui a donné lieu au dépôt d'un brevet en cours d'examen [22]. Ce genre de dispositif est utilisé dans les codes correcteurs classiques comme le code de Reed-Solomon d'ordre 255. Dans le domaine de la cryptographie nous avons imaginé une méthode originale de génération de nombres premiers certifiés nécessaires à l'algorithme RSA de cryptage de données [20]. Enfin la compression de données a été abordée dans le cadre d'un contrat avec la société Nomaï [23].