previous up next contents
Précédent : Intégration d'un formalisme Remonter : Acquisition des connaissances Suivant : Aide à la

Raisonnement et graphes conceptuels

Participants : Stéphane Lapalut, Rose Dieng

On peut considérer les graphes conceptuels comme des graphes existentiels de Peirce transposés sur une structure de graphe bipartite avec la distinction entre concept et relation. Deux approches sont donc possibles pour le raisonnement sur les graphes conceptuels : une approche logique basée sur la logique de Peirce et une interprétation en logique du premier ordre des graphes conceptuels, et une approche exploitant les propriétés conférées par la structure de graphe. Cette distinction se retrouve dans la coexistence de deux ensembles de règles permettant le raisonnement sur les graphes conceptuels : les règles de dérivation canonique sur les graphes conceptuels, et les règles d'inférence, transposées des règles du système de Peirce. La réduction des graphes conceptuels à un ensemble de formules logiques du premier ordre constitue l'axe privilégié des travaux sur le raisonnement de la communauté ``Graphes Conceptuels''. Elle ne permet que partiellement l'utilisation des propriétés conférées par la structure de graphe.

Nous avons dans un premier temps tenté d'interpréter des graphes conceptuels par des _termes, afin d'exploiter l'unification de _termes sur laquelle repose le système Life de Ait-Kaci. Nous examinons actuellement l'expression des opérations sur les graphes conceptuels par des règles de grammaire de graphes, permettant entre autres de fédérer les deux systèmes de règles pré-cités : en effet, l'approche des grammaires de graphe nous semble permettre de mieux tirer profit des propriétés des graphes. Nous avons proposé une reformulation des graphes conceptuels, permettant l'expression et la manipulation des graphes conceptuels avec des grammaires de graphes. Nous travaillons à l'établissement d'un parallèle entre les grammaires de graphe et le noyau bien établi des graphes conceptuels, de façon à considérer les graphes conceptuels comme une famille de grammaires de graphes. Nous visons l'expression, dans un même formalisme, des deux ensembles de règles manipulant des graphes conceptuels.
Cela nous permettrait d'appliquer aux graphes conceptuels les résultats connus sur les grammaires de graphes. La fédération des deux ensembles de règles devrait permettre de clarifier les raisonnements permis sur les graphes conceptuels.


previous up next contents
Précédent : Intégration d'un formalisme Remonter : Acquisition des connaissances Suivant : Aide à la